Nous respectons votre vie privée.
Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience de navigation, diffuser des publicités ou des contenus personnalisés et analyser notre trafic. En naviguant notre site, vous consentez à notre utilisation des cookies. Politique de confidentialité

Accepter
Service de désamiantage

Cette fibre minérale, un minéral naturel, a depuis longtemps été reconnu pour sa polyvalence et sa durabilité, ce qui a conduit à son utilisation généralisée dans diverses industries. Cependant, les dangers pour la santé liés à l’exposition à l’amiante sont devenus une préoccupation croissante. Cet article vise à fournir une exploration des dangers de l’amiante pour la santé humaine. En examinant ses utilisations historiques et les maladies qu’il peut causer, nous mettrons en lumière l’importance de procéder au retrait avec précaution. De plus, nous aborderons les réglementations en matière de sécurité. Comprendre les risques et les conséquences de l’exposition à l’amiante est essentiel pour sensibiliser et mettre en œuvre des mesures préventives efficaces afin de protéger votre santé.

Une petite définition de l’amiante

Ce groupe de minéraux fibreux naturels qui étaient largement utilisés dans le passé pour leurs propriétés isolantes, ignifuges et résistantes à la chaleur. Il a été utilisé dans de nombreux produits de construction, tels que les matériaux d’isolation, les dalles de sol, les toitures, les freins de véhicules, et même dans certains produits de consommation courante comme les vêtements ignifuges.

Les différentes formes d’amiante

Il existe également différents types d’amiante. Les plus courantes sont : 

Chrysotile (blanc) :

Le plus répandu et le moins nocif pour la santé, ce type serpentinite domine la production mondiale. Il est fréquemment utilisé dans des produits tels que les isolants, les plaques de plâtre et les revêtements de toiture.

Amosite (brun) :

Appartenant aux amphiboles, l’amosite a principalement servi dans les applications industrielles, comme les matériaux d’isolation thermique et les produits résistants à la chaleur, de par sa haute tolérance aux températures élevées.

Crocidolite (bleu) :

Autre amphibole, connue pour ses fibres fines et fragiles. Employée dans les matériaux de construction, les textiles résistants au feu et les produits industriels.

Tremolite, anthophyllite, et actinolite :

D’autres amphiboles, non exploitées commercialement au même niveau que les précédents, mais présentes dans certains matériaux naturels et produits manufacturés.

Pourquoi l’amiante est-elle dangereuse ?

La libération et l’inhalation de ses fibres dans l’air peuvent entraîner leur pénétration dans les poumons et le système respiratoire. Ces fibres peuvent causer divers problèmes de santé, tels que l’asbestose, le cancer des poumons, le mésothéliome et d’autres cancers.

Asbestose

Cicatrisation des tissus pulmonaires : 

Maladie chronique des poumons due à l’inhalation prolongée de ces fibres, provoquant inflammation et cicatrisation, rendant difficile la respiration. Symptômes : essoufflement, toux persistante et fatigue.

Mésothéliome

Cancer de la membrane des poumons ou de l’abdomen :

Cancer rare touchant principalement la membrane entourant les poumons, l’abdomen et le cœur, avec l’exposition à cette fibre comme principal facteur de risque. Souvent diagnostiqué à un stade avancé.

Cancer du poumon et autres maladies respiratoires : 

L’exposition à l’amiante est fortement associée au développement du cancer du poumon. Les fibres d’amiante peuvent causer des mutations génétiques dans les cellules pulmonaires, augmentant ainsi le risque de développer un cancer. Ce risque est encore plus élevé chez les fumeurs exposés à l’amiante. L’exposition à l’amiante a également été associée à un risque accru de développer d’autres types de cancers, tels que le cancer de la gorge, de l’estomac, du côlon et du larynx.

En raison de ces risques, de nombreuses juridictions ont mis en place des réglementations strictes concernant l’utilisation, le retrait et l’élimination de l’amiante. Si vous soupçonnez la présence d’amiante dans votre environnement, il est crucial de prendre des précautions adéquates et de faire appel à des professionnels qualifiés pour gérer les matériaux contenant de l’amiante de manière sûre.

Réglementations et mesures de sécurité pour prévenir les maladies liées à l’amiante

Quelques réglementations au Québec sur l’amiante

Règlement sur la santé et la sécurité du travail (RSST) :

Ce règlement établi en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) contient des dispositions spécifiques concernant l’amiante et sa gestion en milieu de travail. Il énonce les normes et les exigences relatives à l’exposition à l’amiante, à la formation des travailleurs, à l’utilisation d’équipement de protection individuelle, et aux méthodes de travail sécuritaires lors de l’intervention sur des matériaux contenant de l’amiante.

Règlement sur les travaux de désamiantage :

Ce règlement vise à réglementer les travaux de désamiantage, c’est-à-dire les travaux visant à enlever ou à encapsuler des matériaux contenant de l’amiante. Il établit les exigences pour la planification, la réalisation et le suivi des travaux de désamiantage, y compris les qualifications requises pour les entreprises et les travailleurs impliqués dans ces travaux.

Programme de surveillance de l’air :

Les employeurs qui effectuent des travaux impliquant de l’amiante doivent mettre en place un programme de surveillance de la qualité de l’air pour s’assurer que les niveaux d’exposition des travailleurs aux fibres d’amiante sont maintenus en dessous des limites permises.

Équipement de protection individuelle et pratiques de manipulation sûre

Le retrait de l’amiante nécessite des précautions spécifiques et l’utilisation d’équipements de protection appropriés pour minimiser les risques pour la santé des travailleurs et du public. Voici quelques équipements essentiels utilisés lors du retrait d’amiante :

Équipement de protection individuelle (EPI) :

Les travailleurs impliqués dans le retrait d’amiante doivent porter des EPI spéciaux pour se protéger contre l’inhalation de fibres d’amiante et pour éviter tout contact avec la peau. Cela peut inclure des combinaisons jetables, des masques respiratoires haute efficacité (tels que des masques N95 ou des masques à particules P100), des gants, des couvre-chaussures, et des lunettes de protection.

Appareils de protection respiratoire (APR) :

Les masques respiratoires appropriés sont cruciaux pour filtrer les fibres d’amiante et empêcher leur inhalation. En fonction du niveau d’exposition et du type de travaux, des masques respiratoires à demi-face ou à ventilation assistée peuvent être nécessaires.

Équipement de confinement :

Lors du retrait d’amiante, il est courant de créer un espace de confinement étanche pour éviter que les fibres d’amiante ne se propagent dans l’air. Cela implique l’utilisation de bâches en plastique scellées et de rubans adhésifs pour créer une zone de travail isolée.

Aspirateurs spéciaux :

Les aspirateurs ordinaires ne sont pas adaptés à l’aspiration de poussières d’amiante, car ils peuvent disperser les fibres dans l’air. Des aspirateurs industriels dotés de filtres à haute efficacité (HEPA) sont utilisés pour capturer en toute sécurité les fibres d’amiante.

Outils de retrait :

Des outils spécifiques sont utilisés pour retirer l’amiante de manière sécurisée, tels que des pulvérisateurs d’eau pour humidifier les matériaux et réduire la dispersion des fibres, ainsi que des outils pour enlever les matériaux en minimisant la création de poussières.

Zone de décontamination :

Une zone de décontamination est établie pour permettre aux travailleurs de quitter l’espace de travail en toute sécurité sans transporter de fibres d’amiante. Elle comprend des douches, des vestiaires et des procédures strictes de retrait des équipements de protection.

Surveillance de l’air :

Des appareils de surveillance de l’air sont utilisés pour mesurer la concentration de fibres d’amiante dans l’air pendant les travaux. Cela permet de s’assurer que les niveaux restent en dessous des limites permises.

L’équipement, les règlements et exigences visent à protéger la santé des travailleurs et du public en limitant l’exposition à l’amiante et en garantissant que les travaux de manipulation et de retrait d’amiante sont effectués de manière sécuritaire. Il est important de consulter les autorités compétentes pour ce qui a trait à l’amiante.

En conclusion, les dangers de l’amiante pour la santé humaine ne peuvent être sous-estimés. L’utilisation répandue de l’amiante par le passé a conduit à un nombre significatif d’individus exposés et souffrant de maladies débilitantes. Cependant, grâce à des réglementations strictes en matière de sécurité, une sensibilisation accrue et un soutien aux victimes, des mesures sont prises pour atténuer les risques liés à l’amiante.